10 mai 2008

Photos de Classe et Photos de Groupe

Photogroupe
Vers 1915-1920

noele1Vers 1920

010Vers 1935

michelecaussadeVers 1948

a026
Vers 1955

Posté par MarieChristine31 à 14:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


25 avril 2008

Vieilles Pierres (2)

gar1

gar2

Posté par MarieChristine31 à 18:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

Moulin Lotois

Au détour d'une sortie du côté de Promilhanes, voici un moulin lotois datant de 1828 et restauré.

moulin1

moulin5

moulin2

moulin3

moulin4

Posté par MarieChristine31 à 18:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 février 2008

Archives Familiales

J'ai pu récement avoir accés à quelques papiers de famille, conservés par une grand-tante qui a accepté gentillement de me les confier.

Une mine de renseignements à leur examen : j'ai pu retrouver de nombreux collatéraux de la famille, en savoir un peu plus sur les us et coutumes de l'époque ...

Vous en trouverez ci-dessous quelques exemples que j'ai essayé de vous retranscrire (en respectant la façon d'écrire et les fautes d'orthographe des originaux !), ce qui n'est pas totalement évident , vu l'ancienneté des papiers mais également(et surtout) à cause de mon manque de connaissance dans ce domaine.

Reconnaissance de dette de 1826

dette1826

aujourdhuit, cinq de janvier 1826

je soussigné et je declare devoir à jean fabre mon beau frère jeandre de guillaume dauni mon père et je luy doits la somme de cent frant qui ma prété et je luy promet les lui peyer a conter de ce jourdhuit dans un ans
fait dautre main et signét de la mienne

fait le cinq janvier en 1826

Contrat de Mariage de 1817

(seulement 2 pages sur 4 pour l'original)

contrat1817
L'an mil huit cent dix sept et le cinquième jour du mois de juin, aprés midy, dans la commune de reillaguet canton de payrac arrondissement de gourdon Departement du Lot, par devant moi joseph Escudié notaire Royal à la residence du dit Reillaguet soussigné, presents les temoints soussignés, ont été presents, jean fabre fils premier né cultivateur habitant de la présente commune de reillaguet, fils majeur et legitime de pierre fabre et de feue marie rouyé mariés assisté du dit fabre son père, d'une part, et jeanne vigié fille majeure et legitime de guillaume vigié et de marie cassaygne mariés, habitante aussi du dit lieu de reillaguet, assitée de ses dits pere et mere et de perrette juste épouse de jean vigié dit trouille, d'autre part; lesquelles parties ont reciproquement convenu et promis de se prendre en mariage et de le célébrer selon les lois à la première requisition de l'une d'elles à peine de tous depens, dommages et interets sous les conditions suivantes.................

contrat1817a

Partage Anticipé de 1835

(2 pages sur 4 pour l'original)

donation1835

donation1835a

Du cinq mars 1835, à reillaguet canton de payrac, departement du lot, pardevant nous arnaud Pierre lacroix, notaire royal, résidant à Calès dudit canton de payrac, assisté des témoins bas nommés, sont comparus, Marie Cassagne, veuve de Guillaume Vigié, cultivateur, jean Vigié, aussi cultivateur, et jeanne Vigié, épouse assistée et autorisée de jean fabre, encore cultivateur, lesdits jean et jeanne Vigié, enfants de ladite Cassagne, tous habitants du present lieu de reillaguet.
lesquelles parties nous ont exposé que ladite marie Cassagne, se trouvant tout a fait avancée en age et ne pouvant par conséquent se livrer en raison des infirmités qui l'accablent a l'administration du peu de bien qu'elle possede; voulant d'ailleurs prevenir toute discussion entre ses deux enfants aprés son décés en raison du partage de ce peu de bien, a par vertu des presents fait le partage anticipé, en leur faveur, ainsi qu'il suit:
lot de jean Vigié
.......................
lot pour jeanne Vigié, épouse fabre
......................
Cette donation est faite et expressement acceptée par ledit jean Vigié et ladite Epouse fabre, donataires, aux conditions suivantes:
que ladite jeanne Vigié, épouse fabre, sera tenue de nourrir, loger et soigner, tant en santé qu'en maladie ladite Cassagne, sa mère et ce pour tout le temps qu'elle vivra, sans que ledit jean participe en rien à aucun espèce de forme de cette nature....................

Acte de Vente de 1789

vente1789

vente1789a

L'an mil sept cens quatre vingt neuf et le vingt unieme jour du mois de mars a gourdon en quercy aprés midi pardevant moi notaire royal et temoins bas nommés; acte constitué en sa personne pierre lacombe laboureur habitant du bourg de Reilhiaguet, lequel de son bongré a fait vente pure et simple et delaissement perpétuel a jamais irrevocable en faveur de jean vigié aussi laboureur babitant du bourg de reilhiaguet ici present et acceptant, d'une quartonnée de terre labourable et en friche d'une plus grande contennence et qui sera fixée par des experts amiablement convenus...

Vente de Terres en l'an VIII

ventean8b ventean8

ventean8a
Le second germinal de l'an huit republicain aprés midy dans gourdon chef lieu de canton et arrondissement du departement du lot pardevant moy notaire public, et temoins soussignés a comparu le citoyen jean fabre proprietaire habitant de reliaguet lequel degré a fait et fait vente pure et simple et delaissement perpetuel a jamais irrevocable en faveur du citoyen guillaume vigié fils premier né à jean vigié proprietaire habitant aussi dudit reliaguet ici present et acceptant de deux terres situées dans la commune de reliaguet........

Posté par MarieChristine31 à 13:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 janvier 2008

Il était une fois...CAHORS

Le Lot, terre natale d'une grande partie de mes ancêtres, est situé au centre du Quercy (Lot, moitié nord du Tarn et Garonne, quelques communes de Dordogne et de l'Aveyron).
Autrefois, le Quercy correspondait au territoire occupé par la peuplade gauloise des Cadourques (Cadurci).
Les habitants de Cahors, la capitale du Lot, sont nommés de ce fait Cadurciens ou Cahorsins.

Cahors_Quercy

L'histoire de Cahors et du Quercy commence donc il y a plusieurs milliers d'années, lorsque les peuples celtiques se sont installés sur les rives du Lot, à l'endroit où s'élèvera la ville de Cahors, du fait que la boucle de la rivière soit presque parfaite (on sait que les celtes avaient une dévotion particulière pour les génies des eaux et les divinités des bois).
Puis vint l'époque gallo-romaine, Cahors était une des plus grandes villes de cette période, son peuple s'étant enrichi jusqu'aux limites du luxe.
Il ne reste aujourd'hui malheureusement que très peu de vestiges de cette période: Arc de Diane (vestige des thermes romains) et un aqueduc (sur une longueur de 22km, alimentant la ville en eau).

Plus tard, le passage des Barbares par Cahors allait anéantir la ville qui avait osé leur résister. Mais malgré les désastres successifs, les descendants des Cadourques restèrent attachés à leur terre afin d'y reconstruire leur avenir.

vuecahors

Durant la période médiévale, Cahors connait une expansion exceptionnelle: l'arrivée des banquiers lombards et la présence de marchands et d'hommes d'affaires internationaux ont permis à la ville de s'enrichir et de devenir un centre financier international.
Cette puissance est démontrée à travers les constructions , telles que les façades des maisons et des commerces: de larges arcades en pierre, des éléments sculptés...

rue_Cahors

Cahors était une ville fortifiée dont les remparts existant furent doublés vers 1345, ce qui ajouta une nouvelle barrière défensive à la ville sur sa partie nord, refermant ainsi le méandre de la rivière.
3 ponts franchissaient cette rivière : le "pont Vieux" , le "pont Neuf" (1291) à l'est et le pont Valentré à l'ouest.

barbacane

Ce dernier, avec ces 3 tours fortifiées et ses 6 arches, est à ce jour un des symboles de l'architecture de défense médiévale.

pontval

pont_valentr_

Le pont Valentré, s'élevant à 30 mètres au dessus du niveau de l'eau, assurait le trafic sur la route des pélerins de Saint-Jacques de Compostelle.
Sa construction débuta en 1308 et dura plus d'un demi siècle, ce qui fut à l'origine de la legende sur ce pont et lui valut le surnom de "pont du diable".

Autre symbole du Moyen-Age et monument incortournable de Cahors, la Cathédrale fut construite durant différentes campagnes du XIe au XVIIe siècle et mèle divers styles : roman (la nef et les coupoles -1120, le portail nord- 1150) ou gothique (choeur-1285, le cloitre-1506).

cathedrale

**********************

De nombreux hommes célèbres sont natifs de Cahors et du Lot:

Jacques DUEZE (1245-1334), né à Cahors, fut Pape à Avignon (1316-1334) sous le nom de JeanXXII. Il eut une grande influence sur cette ville en voulant que son université ait les mêmes droits et privilèges que celle de Toulouse et on y enseignait la médecine, le droit civil, le droit canon.

Clément MAROT (1496-1544) né à Cahors et poète français.

Olivier de MAGNY (1529-1561) né à Cahors et poète français.

Alain de SOLMINIHAC (1593-1659) évêque de Cahors

Francois de Salignac de La Mothe-Fénelon (FENELON) (1651-1715) évêque et écrivain, philosophe, pédagogue, théoricien politique et théologien mystique.

Joachim MURAT (1767-1815) né à Labastide-Fortunière (Labastide-Murat) et maréchal de France. Il épousa en 1800 Caroline Bonaparte et fut promu maréchal (1804) puis prince d'Empire (1805) et roi de Naples (1808-1815).

Jean-Baptiste BESSIERES (1768-1813) né à Prayssac et maréchal de France (1804) puis duc d'Istrie (1809).

Jean-François CHAMPOLLION (1790-1832) né à Figeac et égyptologue qui détermina l'existence et la correspondance des systèmes d'écriture des égyptiens.

Léon GAMBETTA (1838-1882) né à Cahors, un des fondateurs de la IIIe république, député en 1869 et Président du Conseil (1881-1882).

cahors

approfondissez votre découverte de Cahors  http://www.mairie-cahors.fr/

Posté par MarieChristine31 à 10:39 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


07 janvier 2008

Meilleurs Voeux

Meilleurs Voeux pour cette année 2008

Voici quelques cartes postales anciennes envoyées au fil du temps pour la nouvelle année et retrouvées dans les archives familiales.

carte1         carte2

carte5

         

carte4    carte3 

carte7

            

carte6

Posté par MarieChristine31 à 13:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

09 décembre 2007

Le Noël de nos Ancêtres

decoration_noel_20_31_

Point de Père Noël et de sapin autrefois !

Le Père Noël n'apparaitra qu'aprés 1822 (originaire des Etats-Unis) et restera longtemps discret, chez les familles pauvres ne pouvant amener souvent qu'une barre de chocolat, des fruits de saison ou une orange, chez les plus riches quelques billes de verre, une poupée de chiffon ou un cheval de bois.

Le Père Noël n'apparait donc en France guère avant 1900, précédé de peu par le sapin.
Sa parure toujours verte lui a valu d'incarner l'immortalité de la nature. En 1870, les Alsaciens refugiés en France veulent reprendre une vieille coutume locale : des arbres chargés d'hosties et de pommes que les enfants se disputent en les secouant.

La crèche fait son apparition dans le sud de la France avec des santons en bois puis en cire.

L'origine de la bûche est plus générale et plus ancienne : elle est installée dans le cheminée la veille de Noël avant la messe de minuit et doit être suffisament importante pour tenir au moins durant toute la messe. C'est du bois d'arbres dont les fruits sont consommés et prisés ( pommier, prunier, olivier, chêne ou hêtre).

Une fois la bûche allumée, la famille se rend à la messe de minuit, point d'orgue de la période, à travers les chemins, une torche à la main.
Dans beaucoup de régions, les bergers viennent offrir un agneau à la crèche.

Durant le réveillon, on chante des cantiques de Noël. Le repas de ce soir là n'est pas plantureux mais celui du 25 décembre à midi peut être composé d'une oie ou de porc sorti du saloir.

pere_noel_20_124_

Posté par MarieChristine31 à 18:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 novembre 2007

Vieilles Pierres

Ce week-end, j'ai profité de quelques promenades dans la campagne lotoise et en forêt pour photographier de vieilles pierres vestiges du passage de nos ancêtres dans ces lieux. Ces ancêtres n'étaient pas les miens mais ces derniers ont surement vécu de la même manière, sachant que pour beaucoup, ils étaient cultivateurs, journaliers....

Au milieu des bois, non loin de la maison, un superbe dolmen, dont la table atteind presque 1 mètre par endroit.

dolmen3r

dolmen1r

Nous avons trouvé également dans les sous-bois un abreuvoir taillé dans le rocher; abreuvoir qui servait à garder l'eau de pluie afin que les troupeaux de moutons ou de vaches laissés en pâture puissent venir se désalterer.

abreuvoir__1_r

abreuvoir__3_r

Non plus en forêt mais en limite d'anciens champs, 2 gariottes de style différent : les gariottes sont des constructions de pierres sèches (pierres sorties des champs lorsque les paysans voulaient les mettre en culture ) ayant servi à abriter les bergers lorsqu'ils surveillaient les troupeaux ou les cultivateurs lorsqu'ils étaient dans les champs et avaient besoin de s'abriter de la pluie ou du soleil (par exemple au moment du déjeuner...)

gariotte3r gariotte5r
une gariotte et son enclos où le berger rentrait le troupeau le soir

gariotte7r  gariotte8r
autre style de gariotte de l'extérieur et à l'intérieur

Plus prés de nous, à la maison, un escalier tout en pierres et un puits

escalier2r

puits1r

Posté par MarieChristine31 à 10:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 octobre 2007

Les Livrets Militaires au fil des générations

Existant depuis le 19eme siècle, le livret militaire concerne tous les hommes ayant effectué leur service militaire qui a connu de nombreuses évolutions :obligation pour tous en 1798, tirage au sort en 1803 puis à nouveau obligatoire en 1905 pour être ensuite supprimé en 2000.

Le livret militaire fournit de nombreuses informations : l'état civil complet de la personne (date et lieu de naissance, les parents, le domicile...), la carrière militaire de la personne (service militaire, participation à une guerre, blessures...) et, pour les plus anciens, la description physique.

Voici ici réunies 5 générations de livrets militaires, ayant appartenu aux ascendants de la famille (de la mienne mais également de ma belle-famille).

***********

1936

livretmilr

livretmil1r    

livretmil2r

1909

livret1909aR

livret1909bR      livret1909cR

livret1909dR
fascicule de mobilisation rajouté du fait de la Première Guerre Mondiale

1895

livret1895aR 

 

livret1895bR       livret1895cR 

livret1895dR               livret1895e

1871

livret1871aR

           livret1871bR          livret1871cR    

livret1871dR

An XII

Ce livret, retrouvé parmi les archives familiales, a appartenu à un ancêtre né en 1783 et entré comme conscrit à l'armée le 22 messidor an XII.
Malheureusement, vu l'âge du livret, l'encre est assez effacée pour rendre les écrits, de la première page et celle de signalement, lisibles sur les photos; les pages suivantes étant plus lisibles, si tant est que l'on arrive à déchiffrer !

livretan12aR

livretan12bR

livretan12cR

Posté par MarieChristine31 à 16:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 septembre 2007

Ce week-end, nous avons fêté, en famille, les 97 ans de mon grand-père.

Voici ce que je lui ai offert

arbre

Original non pour quelqu'un qui fait de la généalogie !

Posté par MarieChristine31 à 10:39 - - Commentaires [1] - Permalien [#]