Le Jour de l'an à minuit, la tradition en Europe du nord veut que l'on s'embrasse sous une branche de gui, symbole de prospérité et de longue vie.
La saison étant propice à la croissance du gui, on en cueille dés le Moyen-Age pour l'offrir en disant " au gui l'an neuf", formule que l'on remplacera plus tard par "Bon an, mal an, Dieu soit céans" puis par "bonne et sainte année, le paradis à la fin de vos jours" au XIXe siècle pour arriver à l'expression moderne "bonne et heureuse année".


En cette nouvelle année 2010, je vous présente tous mes voeux de santé, bonheur, prospérité ... mais aussi de belles trouvailles généalogiques permettant à vos arbres de prospérer également.

24976502_p