22 août 2010

Abbaye de Fontfroide (11)

Située dans les Corbières, aux portes de Narbonne, l'Abbaye de Fontfroide, fondée en 1093, rejoint l'ordre de Citeaux en 1145.
Elle doit probablement son nom (et celui des terres qui l'entourent) à la source d'eau froide (fons frigida) toute proche dans laquelle les moines puisaient leur eau.

Cette abbaye cistercienne reçut un immense patrimoine foncier et devint rapidement très pospère avec environ 30 000 hectares de terres s'étendant dans toute la région jusqu'en Catalogne.

Durant la croisade contre les albigeois, deux de ses abbés furent nommés légats par Innocent III (Pierre de Castelnau et Raoul ) et l'Abbaye combat le catharisme avec force.
Un autre moine sera également célèbre: Jacques Fournier deviendra le pape Benoit XII.

Suivra une période de déclin durant laquelle l'abbaye perdit de nombreux moines ainsi que des revenus importants.
Puis au XVIIIème siècle, nombre d'aménagements furent faits avant la période révolutionnaire et la réinstallation en 1858 d'une communauté cistercienne jusqu'en 1901 (loi contre les congrégations religieuses) année où l'abbaye fut abandonnée par les religieux.

Mis en vente en 1908, les bâtiments furent achetés par Gustave Fayet, amateur d'art, originaire de la région.
Durant 20 ans il mit son énergie et son argent dans la restauration de l'abbaye, aidé de son épouse et aujourd'hui c'est toujours la même famille qui possède l'abbaye et continue l'entretien sur les traces de leur ancêtre.

   

fontfroide fontfroide__2_

fontfroide__31_ En passant par la cour d'honneur, on accède en premier au réfectoire des Convers.
Les Convers étaient des membres de l'abbaye qui portaient l'habit, prononçaient les 3 voeux (obéissance, pauvreté et chasteté) et avaient en charge les travaux manuels et les affaires extérieures.
Contrairement aux moines, ils pouvaient donc sortir de l'enceinte de l'abbaye et avoir des rapports avec l'extérieur de celle-ci.
Durant la journée, jamais ils ne croisaient les moines et tout était fait dans l'abbaye pour que cela ne se produise pas.

fontfroide__5_ Le fectoire des Convers : outre les murs,le plafond et les fenêtres qui sont d'origines, beaucoup d'éléments sont dus à la restauration faite par G.Fayet (grille, cheminée, dalles au sol, lustre )

fontfroide__3_ fontfroide__4_ fontfroide__6_

fontfroide__26_ Le dortoir des Convers :  les convers couchaient sur des paillasses à support en bois alignées les une à côté des autres et séparées de petites parois ne permettant pas une très grande intimité (il fallait voir si l'autre respectait les voeux prononcés).
Ce dortoir pouvait accueillir jusqu'à 200 personnes et une partie de la pièce a servi également de grenier où les marchandises (céréales...) arrivaient par des ouvertures dans le mur et donnant sur l'extérieur.

fontfroide__27_ fontfroide__28_ Les vitraux de 4 ouvertures éclairant ce dortoir ont été crées, vers 1920, à partir de morceaux de vitraux détruits dans le nord-est  de la France durant la première guerre mondiale.

fontfroide__29_ La ruelle des Convers : ce long couloir marque la séparation entre le monde des convers et celui des moines.
A proximité se trouvent les cuisines situées à mi chemin entre le réfectoire des moines et celui des convers et le passage permettait aux convers de se rendre à l'église le dimanche sans avoir à traverser le cloitre.

fontfroide__30_ Le cellier permettant d'entreposer toutes les denrées nécessaires à la vie de la communauté.

   

Passons maintenant du côté des moines de choeur, c'est-à-dire là où vivaient les moines appartenant à l'abbaye et qui ne sortaient jamais (ou très exceptionnellement) de l'enceinte de cette abbaye.

fontfroide__8_

Le cloitre est le coeur même de l'abbaye.
Bati selon l'art roman, on y retrouve les colonnes et les chapiteaux avec un décor végétal, très simples et épurés représentant le dénuement proné par l'ordre des cistériens à ses débuts.

fontfroide__9_ fontfroide__10_ fontfroide__11_

fontfroide__12_

fontfroide__25_ La salle capitulaire : tous les matins, la communauté se retrouvait en totalité dans cette salle pour y lire un chapitre de la règle de St Benoit, le père abbé y donnait les ordres pour la journée et on y discutait ouvertement de tous les problèmes d'ordre spirituel ou non (c'était le seul endroit où l'on pouvait s'adresser directement la parole).

fontfroide__22_ L'église : commencée dés 1145 (avec l'affiliation à l'ordre de Citeaux), sa voute culmine à plus de 20m de hauteur.

fontfroide__16_ fontfroide__23_

Elle comporte de nombreuses chapelles dans les croisillons du transept où l'on pouvait faire dire des messes privées mais également 5 qui furent rajoutées plus tard sur un côté.
Parmi ces chapelles, la chapelle des défunts (venant d'être réouverte à la visite suite à la réfection des vitraux)
fontfroide__18_ fontfroide__20_ fontfroide__19_

Lorsque l'abbaye fut rachetée en 1908, il n'y avait plus de vitraux. Les fenêtres étaient béantes ou avaient été murées.
G.Fayet fit faire de nouveaux vitraux mais le maitre-verrier créa des vitraux colorés ne correspondant pas à la réalité historique puisque les églises cisterciennes comportaient des vitraux "en grisailles", austères qui ne pouvaient distraire les moines durant leur méditation.

fontfroide__13_ fontfroide__24_ fontfroide__14_

fontfroide__15_ fontfroide__21_ fontfroide__17_

fontfroide__32_ La roseraie : créée par l'épouse de G.Fayet, elle fut implantée où a subsisté pendant de longs siècles le cimetière de l'abbaye, lieu où furent enterrés plus de 2000 religieux (moines et convers) dont il reste peu de traces (les croix étant souvent en bois)

fontfroide__33_ fontfroide__34_

   

 

      

Posté par MarieChristine31 à 17:21 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


09 juin 2010

Eglise de Giroussens (81)

giroussens__33_

Bâtie au XIIIe siècle, l'église Saint-Salvi fut détruite par les protestants et un incendie en 1562 pour être ensuite reconstruite au même endroit, les gros murs ayant été conservés.

giroussens__24_

Le Saint patron de l'église, Saint Salvi, un évêque issu d'une famille de la noblesse albigeoise, est représenté par deux fois dans l'édifice : au dessus du portail extérieur et au dessus du tableau du rétable.

giroussens__23_a

giroussens__6_

Lorsque l'on pénétre dans l'église, tout n'est qu'impression de richesse tant par les dorures que par les peintures, ce qui permet d'attester de la foi des habitants de ce village érigé en bastide vers 1250 par Amalric de Lautrec.

giroussens__2_

Le retable, en bois peint et doré, comporte en son centre une toile représentant la crucifixion.
De chaque côté de cette toile, aprés la naissance du Dauphin, en 1638, le curé de l'église a décidé de l'embellir en plaçant de part et d'autre des statues en bois doré de la Vierge Marie et de Saint Joseph, le sculpteur ayant pris pour modèle Anne d'Autriche et son confesseur.

giroussens__8_

Sur les murs et les voutes, sous forme de tableaux ou à même les murs,d'innombrables peintures.

giroussens__16_

giroussens__18_

giroussens__21_

 

   

Posté par MarieChristine31 à 11:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 avril 2010

Paroisse Saint-Pierre de Saint-Caprais-du-Passé (81)

Une des paroisses de la commune de Rabastens était Saint-Caprais avec son église Saint-Pierre.
Au cours de mes recherches sur les AD81 en ligne, j'ai trouvé les baptêmes des cloches.
Je dis "les cloches" car en effet on trouve la mention de la bénédiction d'un cloche en 1722 puis une bénédiction en 1775 (avec plus de détails pour 1775).
S'agit-il de deux cloches différentes ?

1722bapteme_cloche_st_caprais

bapteme_cloche_paroisse_st_caprais_81

Avec l'aide d'un membre du groupe yahoo Tarn, j'ai pu avoir des photos de l'église dans son état actuel qui, malheureusement, n'a plus la splendeur qu'elle devait avoir dans le temps !!!

St_Caprais__1_

St_Caprais__2_

St_Caprais__4_

St_Caprais__3_

St_Caprais

Posté par MarieChristine31 à 19:09 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

23 juillet 2009

Restauration, ça continue !

Aujourd'hui j'ai repris mon activité de restauration des livres mais le rendement n'a pas été formidable : 2 livres en trois heures de temps !!!
Bon .... On m'a toujours dit "mieux vaut privilégier la qualité que la quantité"; Alors j'espère que si  je n'ai pas eu la quantité, les ouvrages auront eu la qualité dans mon travail.

Voici donc un aperçu des ouvrages sur lesquels je me suis penchée ce jour ainsi que certains que j'avais fait la fois précédente (mais ce jour là j'avais oublié l'appareil photo !).
Comme vous le savez, ce sont tous des livres religieux mais à travers ces photos je désirais vous montrer leur état, l'année des textes qu'ils contiennent, les couvertures, les styles des caractères employés ....bref ce que l'on peut voir et apercevoir en les feuilletant !

restaur1

restaur2

restaur3

restaur4

restaur5

   

A bientôt pour la suite !

   

Posté par MarieChristine31 à 21:40 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

10 juillet 2009

Restauration

Aprés avoir descendu les livres du clocher afin de les entreposer dans une salle plus appropriée à leur nettoyage, je me suis mise au travail et du travail il y en a !!!!

depouss__5_
Voici mon petit matériel (on fait avec les moyens du bord quand on n'est pas spécialiste!)

depouss__7_
Mon "bloc opératoire"

Pour commencer ce nettoyage, j'avoue que j'ai décidé d'attaquer par les livres les plus faciles , c'est-à-dire les moins endommagés, afin de ne pas me faire peur dés le départ et de ne pas me dégouter pour la suite.
Quand on voit l'état de certains, on peut dire qu'il va y avoir un sacré travail !!!!

Même en commençant par les plus simples, le travail est long et fastidieux;
Il faut passer tout en revu, page par page afin de traquer la moindre poussière.

depouss__39_

Beaucoup m'ont demandé ce que c'était comme livres : je n'ai pas encore trop et tout approfondi mais comme on peut s'en douter, vu qu'ils ont été trouvés dans le clocher de l'église, ce sont des anciens livres de messe, des partitions de chants, des missels, des écrits sur la religion ... en français , ancien français mais également latin.
De temps en temps au milieu des pages, on trouve un bout de papier qui peut nous indiquer au moins de quelle période date le livre (l'année est imprimée sur la première page mais est-ce l'année de l'impression du livre ou l'année de l'écrit ??? )

depouss__35_

depouss__37_

restauration

Quand je parlais de travail long et fastidieux .... 3h30 pour nettoyer 4 livres !!!

depouss__20_

 

Posté par MarieChristine31 à 15:27 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


07 juillet 2009

"Dépoussiérage"

Lorsque j'ai été visité le clocher de l'église de Fenouillet, afin de photographier les cloches, pour un de mes articles précédents, j'avais remarqué des vieux livres dans un renfoncement sous l'escalier.
J'ai posé la question au prêtre de la paroisse pour savoir ce qu'étaient ces livres mais il était dans l'impossibilité de m'apporter une réponse ni de me dire pourquoi ils avaient été entreposés là.
Je lui ai donc demandé s'il m'était possible d'essayer de les nettoyer (je dis bien essayer , je ne suis pas experte en la matière !!!) et j'ai obtenu son autorisation.

Voici ce que j'ai vu à mon arrivée

vieuxlivresclocher__4_

vieuxlivresclocher vieuxlivresclocher__3_

 

Pendant deux heures et demi, j'ai "dépoussiéré" afin de savoir ce que pouvaient être ces livres mais également pour avoir une vision plus large de l'état dans lequel ils se trouvent.
Malheureusement à première vue, ils se trouvent dans un triste état à cause des ravages du temps à l'air libre mais également des pigeons qui avaient élu domicile dans le clocher avant que celui-ci ne leur soit interdit !

vieuxlivresclocher__8_ vieuxlivresclocher__10_

Il reste donc beaucoup de travail pour tenter de redonner un aspect un peu plus présentable à tous ces livres et en faire l'inventaire.

Je vous tiendrai au courant !!!

      

Posté par MarieChristine31 à 20:37 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

27 mai 2009

Chapelle Notre-Dame de Beldou St Jory

beldou1     beldou7

La chapelle Notre-Dame de Beldou (beau don) est à l'origine un temple païen devenu un lieu de culte à Marie sûrement dés le début du christianisme mais les premières traces de son existence dans des écrits ne datent que de 1410.
Détruite avec les guerres de religion, reconstruite, puis rasée par les habitants en 1794 suite à l'effondrement de la toiture, la chapelle actuelle est de nouveau édifié au même emplacement en 1867.

beldou6          beldou2

beldou5

beldou4
"Cette chapelle relevée de ses ruines par la généreuse piété des paroissiens a été bénite par Monseigneur Florian Desprez archevêque de Toulouse en 1867"

A proximité, surgit de terre une source où, autrefois, de nombreuses personnes se rendaient en  pélérinage. Ce lieu est dédié également à Marie.

beldou3

         

Posté par MarieChristine31 à 21:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

13 mai 2009

Eglise de Castelginest (31)

    

castelginet

   

Posté par MarieChristine31 à 15:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Eglise de Bruguières (31)

    

bruguieres

      

Posté par MarieChristine31 à 15:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Eglise de Cépet (31)

    

cepet

   

Posté par MarieChristine31 à 15:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]