Bien souvent, comme l'on peut s'en rendre compte au cours de nos recherches, surtout à des périodes plus anciennes, nos ancêtres restaient dans la même région, voire le même village, pour faire leur vie, se marier, avoir des enfants...
Pourquoi bouger ? Il y avait tout sur place : foyer, nourriture, travail.
Plus récemment, avec des moyens de locomotion évoluants, nos ascendants se sont mis à se déplacer plus facilement; Il est plus fréquent de retrouver des ancêtres venant des quatre coins de la France et même de l'étranger.

Ceci est le cas dans mon arbre: pour un grand nombre de mes ancêtres, ils étaient originaires du nord de la France (Normandie, Picardie, Pas-de-Calais, Paris).
Pourquoi la génération de mes arrières grands-parents et grands-parents s'est-elle déplacée vers le sud à partir du début du XXeme siècle ?
Ce n'est pas si ancien que celà et j'ai donc pu interroger mes grands-parents pour essayer d'en connaitre les raisons !

                  

Mon grand-père maternel Auguste, son père Paul et sa grand-mère Elisa

Mon arrière arrière grand-mère Elisa était originaire du Lot mais vivait sur Paris depuis son mariage (mais veuve très tôt) et y avait été concierge pendant longtemps.
Mon arrière grand-père Paul, né à Paris, était employé des Postes, veuf depuis 1921.
Mon grand-père était également né à Paris.
Vers 1930-1931, tous trois décident de quitter Paris et de revenir vers leurs origines dans le Lot : Elisa passa sa retraite dans son Lot natal et décéda à Cahors en 1940; Paul continua sa carrière dans la région (notamment dans l'Aveyron) et décéda à Cahors en 1944; et mon grand-père devient majeur dans le Lot, s'y maria en 1944 et vient d'y avoir 98 ans !

               fumatElisa         paul        auguste1923

             

Mon grand-père paternel Misaël

Né dans l'Oise, je pense que mon grand-père s'est peut-être déplacé dans sa jeunesse, du fait que son père était conducteur aux chemins de fer du Nord, mais toujours resté en Picardie.
En 1921, sa tante maternelle (originaire de la Somme) se marie dans l'Aveyron et y reste vivre. Un peu plus tard, mon grand-père prend l'habitude d'aller passer ses vacances chez sa tante et son oncle qui est récupérateur afin de l'aider et celui-ci  l'embauche définitivement aprés l'armée en 1938. Ceci est une des raisons du déplacement de mon grand-père du nord vers le sud.
A l'époque les récupérateurs avaient l'habitude de se rendre dans les différentes foires et marchés se déroulant dans toute la région. C'est ce que faisaient mon grand-père et son oncle.
De son côté, ma grand-mère paternelle accompagnait souvent son père, lui aussi récupérateur, à de telles manifestations.
Je vous laisse deviner la suite ?
Ma grand-mère fut la raison pour laquelle mon grand-père quitta définitivement le nord pour le sud !
Mais non sans se souvenir de ses origines ! comme le montre cette photo prise vers 1955-1960 lors d'un carnaval se déroulant à Cahors

quinquin1

Plus tard, aprés le décés de son époux (en 1944), mon arrière grand-mère Rosa (la mère de mon grand-père Misaël) quittera elle aussi l'Oise pour rejoindre sa soeur dans l'Aveyron puis mes grands-parents à Cahors où elle décèdera en 1982 à l'âge de 95 ans.
                                 Rosa           misael6

                                             

                                 

Mon arrière grand-père maternel Georges

Né à Bordeaux en 1889, Georges avait été abandonné à la naissance et placé dans différentes familles ( http://mariegenea.canalblog.com/archives/recherches/p10-0.html ) mais toujours dans la même région.
En 1914, il vit à Angoulême et rejoint le 78eme RI où il est affecté pendant la première guerre.
Le 8 septembre il est blessé durant la Bataille de la Marne, soigné et part en convalescence dans le Lot.
C'est là qu'il rencontrera mon arrière grand-mère qu'il épousera en 1919 (aprés être reparti se battre et avoir fini la guerre).
Manutentionnaire à la SNCF, il déménagera plusieurs fois avant de s'établir définitivement dans le Lot vers 1923.